Petite histoire de l’equisetum

La prêle du japon ou prele japonaise est une plante préhistorique qui existait déjà à l’âge de pierre. Les dinosaures la broutaient en guise de goûter !

On l’appelle aussi queue de Renard. C’est une plante rhizomateuse qui possèdent de très nombreuses tiges persistantes à semi-persistantes. Creuses et cylindriques, les tiges de l’equisetum ne possèdent pas de feuilles. Elles sont vertes avec des nœuds noirs. Découvrez là en cliquant ICI.

 

Ressemblant à un bambou, la Prêle du japon contient des flavonoïdes et saponines (substances actives) qui ont des propriétés diurétiques. Ses tiges sont également riches en Calcium et Silice. On utilise la prêle pour différentes utilisations qui seront développées plus bas.

L’equisetum japonicum est une vivace de milieu aquatique qui se développe vite et bien si son milieu est humide à détrempé. On la cultive aussi pour stabiliser les pentes sablonneuses.

 

 Prêle du Japon - prele japonaise - equisetum japonicum

 

Comment planter un equisetum ?

La prele japonaise tolère toutes les expositions même si elle a une préférence pour le plein soleil. On opte pour un sol léger et humide voir détrempé. C’est une plante de berge et de bassin. Découvrez la Prêle du Japon LÀ

Une plantation en pleine terre et en pot est possible. Si vous choisissez cette deuxième option, choisir un pot avec une soucoupe toujours remplie d’eau sauf l’hiver. L’eau gelée ferait éclater le pot et endommagerait les racines.

On compte 2 à 3 plants / m² pour une couverture rapide ou tous les 40/50cm pour une plantation en ligne.

 

Exposition ensoleilléeTerrain frais, humide à détrempé Arrosage moyen à important Tiges creuses, cylindriques et persistantesTrès rustique : -20°CPas de taille nécessaire

 

 

Comment entretenir une Prêle du japon ?

L’equisetum japonicum est une plante qui ne demande que très peu d’entretien. On coupe les tiges abîmées près du sol. De nouvelles apparaîtront au printemps. On garde les déchets de taille comme paillage protecteur et nourricier pour les autres plantes.

 

Les utilisations de la prele japonaise au jardin et à la maison

♣ La Prêle et ses utilisations ornementales :

L’utilisation principale de la Prêle du japon est en massifs, bords de bassin ou pots. Plante graphique originale, on l’aime pour son côté décalé et exotique.

On peut utiliser les tiges fraîchement coupées pour les inclure dans les bouquets à l’intérieur de la maison.

On peut aussi les faire sécher pour créer de nombreux décors comme des couronnes végétales ou centre de table.

 

♣ La Prêle et ses utilisations phytosanitaires :

Ensuite, on peut fabriquer ou acheter du Purin de prêle pour ses arbustes. Elle possède une action préventive et curative sur les maladies cryptogamiques (mildiou, botrytis, rouille, tavelure...) avec l’apport de calcium, silice et potassium. Elle renforce également les cellules des plantes.

Purin de Prêle Bio  


Pour le purin de prele japonaise, on l’utilise en pulvérisation avec une dilution à 20%. Pour fabriquer son propre purin d’equisetum japonicum : on fait macérer 15g de granulés dans 1L d’eau. On dilue et on mélange bien. Puis, on pulvérise sur le feuillage ou au pied des cultures.

 

Découvrez notre Purin de Prêle du japon.


On peut aussi fabriquer une décoction de Prêle du japon : faire macérer 20g de granulés dans 1L d’eau et faire bouillir. Diluer puis appliquer en pulvérisation sur le feuillage.

 

Précautions d’emploi : ne pas appliquer pendant la floraison. Comme tout autre produit de traitement, un surdosage peut s’avérer nocif.


♣ La Prêle et ses utilisations écologiques :

On utilise les tiges sèches en paillage. Elles ont un effet protecteur et nourricier pour les autres plantes.

L’equisetum est utilisée pour faire briller les casseroles et le bois car la prêle du japon contient jusqu’à 30 à 40% de silice selon l’époque de l’année. Elle est plus chargée à l’automne.

 

♣ La Prêle et ses utilisations cosmétiques :

La prele japonaise renforce les ongles et les cheveux. Ses tiges riches en calcium et silice, permettent une meilleure absorption métabolique du calcium. Également utilisée en rhumatologie et cosmétique comme reminéralisant. Son usage est aussi externe comme cicatrisant.

 

La prêle du Japon et ses associations possibles au jardin

Papyrus, Muehlenbeckia, Aralia panaché, Fougères, Hémérocalles et Toutes nos Plantes de Berge.

Association Prêle du japon & Hémérocalle Ping WingAssociation Prêle du japon & Muehlenbeckia

Idéal avec des fleurs pour faire ressortir le côté graphique. On installe la prêle du japon en arrière-plan et les vivaces fleuries à l’avant.

 

Pour toutes demandes particulières de visuels, d'idées ou de conseils, n'hésitez pas à nous contacter par téléphone ou par mail.