Qu’est-ce qu’un bon paillage ?

Un paillage couvre la surface de plantation sur 5 à 10cm de haut en fonction de sa nature. On le pose sur toute la surface de plantation, autour de l’arbuste planté en dégageant le collet pour ne pas étouffer la plante.

On peut aussi en mettre sur tout le long de la haie ou dans le potager. On compte environ 1 sac / m² + 2 sacs / ml sur une surface de 50cm de large.

 

Comment et pourquoi utiliser un paillage ?

Avant de mettre le paillage, assurez-vous que la zone est bien désherbée. Elle peut également être légèrement arrosée. Ensuite, on pose le paillage.

On ne paille pas sur un sol gelé car celui-ci va conserver le sol gelé et aura donc l’effet inverse recherché.

 

Les bienfaits du paillage

-        Il limite les efforts d’arrosage car il garde la fraicheur au pied des plantations.

-        Il limite le besoin de désherbage.

-        Il limite le dessèchement du sol dû au soleil et au vent

-        Il favorise l’activité microbienne du sol

-        Il a un aspect esthétique

-        Il apporte des nutriments au sol et donc aux plantes en se décomposant (valable uniquement pour un paillis végétal)

-        Il réduit l’érosion du sol face aux éléments (grosses pluies)

-        Il évite les éclaboussures de boue ou de terre lors des arrosages et garde ainsi les fruits/légumes/herbes propres

 

Fabriquer son propre paillage

On peut choisir de fabriquer son propre paillage. Pour cela, nul besoin de nombreux équipements. Un broyeur suffit pour les plus gros déchets. On utilise les déchets de tonte de pelouse, les déchets de taille que l’on broie ou que l’on coupe au sécateur. Les feuilles mortes, la paille ou encore le vieux foin sont d’autres éléments parfaitement utilisables.

On évite les déchets de résineux qui mettent beaucoup de temps à se dégrader et qui n’apportent aucuns nutriments utiles au sol.

 

Différents types de paillage

Il existe 3 différents types de paillage :

Paillage minéral

Paillage minéral plus adapté pour plantes de rocailles car réchauffe le sol et capte la chaleur pour la restituer et c’est ce qu’il aime bien. (première image)

 

Paillage végétal

Le paillage ou paillis végétal est fabriqué ou composé de matière initiale vivante. Ce sont les exemples cités dans le paragraphe « fabriquer son propre paillage ». (deuxième image)

 

Paillage inerte

Il existe un autre paillage qui peut être utilisé. La bâche ou toile tissée. C’est une matière inerte que l’on peut facilement recouvrir avec un autre paillage (minéral ou végétal) si son aspect brut ne plaît pas. (troisième image)

 

Différents types de paillages

 

Sur de la plantation pour des écoplants, le besoin d’une toile de paillage est encore plus important. En revanche, sur les bambous, on ne met pas de toile de paillage qui va gêner la pousse des nouvelles cannes au printemps. On opte plutôt pour un paillis léger type herbe sèche, copeaux naturels fins ou feuilles mortes broyées.

 

Idées associations paillage & plantes

Première image : Dianella + paillage copeaux de bois colorés

Deuxième image : Dasylirion + Paillage Copolight 

Troisième image : Fusain à petites feuilles + Toile tissée

 

Paillages

 

Besoin d'Aide ? Des Questions ? N'hésitez pas à nous contacter et à partager votre expérience avec nous !